J’ai renouvelé l’opération des matchs de la rentrée littéraire de Price minister mais avec une BD cette fois ci !

Dans le cadre de l'opération "la BD fait son festival sur Price Minister", j'ai donc reçu une BD de Jillian et Mariko Tamaki :  «Cet été là »

 

IMG_1485

L’histoire ?

Cet été là, comme tous les étés, Rose va passer ses vacances à Awago Beach, avec ses parents. A peine les affaires rangées, elle grimpe sur son vélo et se dirige vers la maison de son amie Windy. Même si Windy est plus jeune que Rose et qu'elles ne se voient pas en dehors des vacances, leur amitié reste intacte….

Entre baignades, ballades, visites de la famille, courses à la petite épicerie du coin (repère d’ados plus grands), on suit les quelques semaines de vacances de ces deux amies.

 

Je ne lis pas beaucoup de BD et ce sont surtout des BD des enfants (Kid Paddle, les Schtroumpfs etc) et j’ai bien aimé celle-ci.

Par leurs dessins mais aussi l’écriture, les auteurs nous plongent très vite à la fois dans l’atmosphère particulière des vacances, un temps « hors du temps » mais aussi dans le monde particulier de l’adolescence, les premiers émois amoureux, la copine à qui on dit tout, les parents qu’on ne comprend pas mais dont on découvre les failles et les problèmes, les jeunes adultes auxquels on rêve de ressembler tout en ne les comprenant pas non plus…

La BD arrive à aborder des sujets assez forts comme la dépression, la maternité ou le suicide.

J’ai été un peu déçue par le côté noir et blanc et par certaines planches….. et (c'est mon coté "vieille" peut etre...) en fonction des traits graphiques, j’ai eu un peu de mal à reconnaitre certains personnages.

J’avais choisi ce livre car je pensais qu’il pourrait plaire à mon ado… Il l’a lu mais ne m’a pas fait de commentaires particuliers (ll est dans sa phase « bof »), il a tout de même été déçu de ne pas connaitre la fin de l’histoire pour certains personnages, mais c’est normal, la BD suit fidèlement des vacances et donc le déchirement des vacances.

 En tous cas ce gros pavé de 300 pages de BD m’a bien plu, ma note : 15/20.